L'Etape du Tour

 

L’Etape du tour aura lieu le 8 juillet prochain entre Annecy et le Grand-Bornand !
Nous vous proposons sur cette page d’en savoir un peu plus sur cette Etape du Tour. Retrouvez les informations concernant le parcours ainsi qu’un plan d’entrainement spécifique.
En effet participer à l’étape du Tour requiert une préparation spécifique afin que cette journée reste un plaisir et ne se transforme au fil des kilomètres en chemin de croix !

Participer à une cyclosportive de cette envergure constitue pour chacun une expérience particulière. Que l’on s’inscrive pour être « Finisher » ou pour faire un temps, l’objectif n’est-il pas de réussir un défi de taille ? Son défi !

Le parcours 

En éclaireurs des coureurs professionnels du Tour de France, vous allez vivre une étape de montagne de la course cycliste la plus prestigieuse au monde ! Parcours identique, ascension de cols mythiques des Alpes ou des Pyrénées, routes fermées à la circulation… Depuis 1993, l’étape du Tour permet à tous les grimpeurs amateurs de réaliser leur rêve dans les mêmes conditions que celles de la Grande Boucle.

C’est sur les rivages du lac d’Annecy que le départ sera donné pour une expédition montagnarde qui vous conduira à la station voisine du Grand-Bornand… après quelques détours particulièrement exigeants. Après vous être hissés en au col de la Croix-Fry, où l’on profite d’un panorama majestueux sur la chaîne des Aravis, vous découvrirez la montée au Plateau des Glières, avec 7 km de pente à une moyenne de 11 %. Pour atteindre le site stratégique où se réfugiaient les résistants de la région pendant la Seconde Guerre mondiale, vous devrez affronter la pente, mais aussi la poussière d’une portion non bitumée mesurant 1,5 km ! L’effort se poursuivra ensuite avec l’ascension au col de Romme, puis au col de la Colombière, perché à 1613 mètres d’altitude.

Le col de la croix fry

Zoom sur la 1ère vraie difficulté de L’Etape du Tour : le Col de la Croix Fry !
Plutôt roulant sur les 6 premiers km d’ascension avant un passage de 2km à plus de 9% où il ne faudra pas mettre le pied à terre, pour terminer sur une pente à 6-7%.
Notre conseil : Gardez en sous le pied car après Manigod c’est vraiement difficile jusqu’au sommet !

Montée du Plateau des Glières

La seconde grosse difficulté et pas des moindres :
Une ascension classée Hors Catégorie
6km à plus de 11%
Dès le début de l’ascension il faudra choisir les bons braquets pour ne pas mettre pieds à terre sur les premiers virages, de vrais murs !
Une Portion de 1,5km non bitumée au sommet

Col de Romme + Col de la Colombière

L’enchaînement redoutable :
2 cols classés en 1ère catégorie
L’ascension de Romme commencera très fort avec 3 premiers kilomètres très raides. Il faudra reprendre son souffle et quelques forces au ravitaillement présent au Reposoir avant de finir en beauté par l’ascension de la Colombière et ses 4 (terribles) derniers kilomètres.
Vivement la descente sur Le Grand-Bornand où vous serez accueillis en champions


Astuce : Pour repérer le col de Romme en mode chrono, inscrivez-vous à la montée chronométrée du 21 mai 2018 organisée par nos amis du Vélo club Cluses Sscionzier 
>Plus d’infos<  

Le départ (Annecy)

Annecy, chef-lieu de la Haute-Savoie, nichée au bord de son lac dans un écrin de montagnes, est connue pour la qualité de son environnement et sa qualité de vie.

Bénéficiant d’un site remarquable en aval du lac, elle a su entretenir son patrimoine architectural et historique, réhabiliter ses vieux quartiers, redonner toute leur transparence aux eaux du lac par des travaux souvent cités en exemple et fleurir ses canaux auxquels elle doit son nom de « Venise des Alpes ».

  • Date : 8 juillet
  • Heure de départ : à partir de 7h00
  • Lieu de départ : Le Paquier au bord du lac d’Annecy (la veille, le retrait des dossards  s’effectuera au même endroit)

L’arrivée (Le Grand Bornand)

Situé en Haute-Savoie dans la chaîne des Aravis, le Grand Bornand séduit les vacanciers hiver comme été grâce à de nombreux atouts, elle n’a rien à envier à la station de ski de la Clusaz de l’autre côté de la vallée. Durant les vacances d’hiver, cette station de ski familiale passe de 2195 à plus de 20000 habitants. Au Grand Bornand, les activités de manquent pas, en hiver si le ski (alpin et nordique) est l’attraction majeure, vous pourrez également découvrir d’autres activités comme les raquettes, la luge, le speed-riding, le traîneau, le poney luge, la ski joëring (cheval) et patins à glace. Les plus sportifs pourront également goûter aux sensations de l’alpinisme sur les cascades de glace. En été, la station est connue pour son évènement dédié aux enfants (le bonheur des mômes, de plus, l’environnement verdoyant et rocheux du Grand Bornand se prête idéalement à la pratique de la randonnée, de l’escalade, de la via-ferrata, du VTT, de la piscine, du golf ou encore du parapente.

 

Plan d’entrainement

Dans le cadre de cette Etape du Tour le Directeur Technique National de la Fédération Française de Cyclisme vous propose un plan d’entrainement sur 3 mois afin de vous préparez au mieux à cette difficile Etape du tour !
Téléchargez le plan d’entrainement

Guide équipement

Comment s’habiller pour l’Etape du Tour ? La réponse ici :
Téléchargez le guide d’équipement

Nutrition

Les conseils de Jacky Maillot Médecin de la Fédération Française de Cyclisme et des équipes de France :

La veille

Cette base sera également à appliquer régulièrement les jours précédents
• 1/3 féculents : pates ou riz ou purée ou quinoa…
• 1/3 protéines : viandes ou poissons ou omelette…
• 1/3 légumes ou crudités ou soupe…
Eau, 1 fruit ,1 produit laitier selon les gouts

La matin de l’étape du Tour

• Pain, beurre, confiture
• Jambon ou omelette ou oeufs brouillés ou oeufs cuits durs
• Pates ou riz ou céréales type muesli avec lait animal ou végétal
Si impossibilité d’ingérer un repas le matin on peut faire appel à une collation complète de l’effort soit sous forme de gâteau ou de poudre à reconstituer riches en glucides.
Pour éviter tout problème digestif il faut respecter un délai d’environ 3 heures entre le dernier repas et le départ de l’épreuve.

Boissons entre le dernier repas et le départ

• Boisson type boisson d’effort longue distance riche en malto dextrines diluée de moitié
• 1 bouteille avec moitié jus de fruits-moitié eau

Pendant l’épreuve

BOISSON D’EFFORT ÉNERGÉTIQUE SYSTÉMATIQUE
Respecter les doses du fabricant.
Si température > 25 ° diluer les doses de moitié.
Partir sur la base de : 1 bidon par heure si possible qui permet des apports énergétiques sous forme de glucides à indice glycémique varié et des sels minéraux pour compenser les pertes sudorales.
ALIMENTATION SOLIDE
1 barre ou 1 apport solide par heure (fruits secs, pain d’épice …).
Réserver les gels d’apport énergétique pour la dernière heure de l’épreuve (20 g de glucides) et boire une gorgée d’eau lors de l’ingestion.
Il faudra expérimenter ce « protocole » diététique notamment les boissons énergétiques et le repas du matin, auparavant lors des entrainements préparatoires à l’épreuve et non le jour J.

Après l’épreuve

• Boisson alcalinisante : Vichy, Badoit …
• 1 jus de fruit
• 1 collation solide 1 heure après ; l’arrivée avec produits laitiers, céréales …

Pour aller plus loin